En colo j’ai confiance !

En colo j'ai confianceL’AFOCAL, mouvement national de jeunesse et d’éducation populaire qui regroupe de nombreux organisateurs de colonies de vacances traditionnelles, se réjouit de la campagne de promotion sur les « colos » initiée par le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Pour les enfants comme pour les adolescents, la « colo » est cette formidable occasion qui permet de grandir en autonomie et en confiance en soi. (suite…)

L’AFOCAL dans le champ de l’Éducation populaire

CNAJEPMembre du CNAJEP, la coordination nationale des associations de jeunesse, l’AFOCAL affirme son attachement aux valeurs et aux pratiques du mouvement de l’Education populaire.

Agir dans l’Éducation populaire, c’est reconnaître à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer, à tous les âges de la vie. Les actions qui la composent viennent en complément des actions de l’enseignement scolaire et de la famille. C’est encore l’éducation au sein du “temps des loisirs”, illustrée par la pratique volontaire de la vie de groupe, la confrontation et le partage, notamment au travers de l’engagement dans les associations. (suite…)

L’AFOCAL au salon de l’Éducation

Salon de l'Education - AFOCALLes 24, 25, 26 et 27 novembre dernier, l’AFOCAL était présente au salon de l’Éducation, porte de Versailles. Quatre jours de rencontres auprès d’un public très large : collégiens, lycéens, étudiants, parents ou professionnels. l’AFOCAL, dans le pôle « Aventure des Métiers », était à la disposition de toutes les personnes recherchant des informations sur les formations aux métiers de l’animation. Du BAFA, BAFD, BPJEPS, aux formations individuelles, la rencontre avec les parents, jeunes et enseignants était riche (suite…)

Expérimentation Jeunesse consacrée à la culture

Culture2,5 millions d’euros pour la première expérimentation

Le Ministre de la Culture et de la Communication et Marc-Philippe Daubresse, Ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives, ont lancé le 8 juillet dernier le premier appel à projet dédié à la culture et financé dans le cadre du Fonds d’expérimentation pour la Jeunesse (FEJ). Ce projet, soutenu par la Fondation Total, porte notamment sur la réduction des inégalités relatives à l’accès aux offres culturelles.

Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture et de la Communication et Marc-Philippe Daubresse, Ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives, ont lancé ce jeudi 8 juillet, avec le soutien de la Fondation Total, le premier appel à projet dédié à la culture et financé dans le cadre du Fonds d’expérimentation pour la Jeunesse (FEJ).

Intitulé « Mettre les pratiques artistiques et culturelles au service de l’autonomie des jeunes», cet appel à projet part du constat que les pratiques artistiques et culturelles des jeunes constituent un des leviers de l’accès à l’autonomie, à la socialisation, à la responsabilité et à la citoyenneté. (suite…)

Le Bénévolat sécurisé par la justice

BénévolatTout en réaffirmant la nécessité pour les associations de respecter scrupuleusement la réglementation concernant le remboursement de certains frais des bénévoles, une décision du TASS du Puy de Dôme annule un redressement URSSAF qui aurait emporté l’association concernés. Ainsi est prise en compte par le juge la notion d’engagement désintéressée.

Le Tribunal des Affaires Sociales du Puy-de-Dôme a rendu, le 11 février dernier, un jugement décisif pour la vie associative en matière de sécurisation du statut de bénévole. Par cette décision, le tribunal annule un redressement notifié par l’URSSAF à l’association “Sauve qui peut le court-métrage” au motif que les bénévoles, non rémunérés, percevaient des défraiements à l’occasion de l’organisation d’un festival culturel. L’URSSAF avait également conclu, en 2008, à l’existence d’un lien de subordination entre les bénévoles et l’association. D’après un article paru sur le site Localtis.info le 16 mars dernier, le redressement en question s’élevait à 171.000 euros et mettait en péril l’association.

La décision du tribunal stipule ainsi que « la relation unissant l’association [“Sauve qui peut le court-métrage”] aux bénévoles qu’elle recrute ne peut être qualifiée de relation de travail subordonnée ». Dans un communiqué de presse, la réaction de l’association à cette décision fait état d’un « attachement profond à la sécurité sociale et aux valeurs qui ont permis sa création ». (suite…)

Création d’un ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives

Ministère de la Jeunesse et des Solidarités activesLe remaniement annoncé au lendemain des élections régionales acte la création d’un ministère de la jeunesse et des solidarités actives confié à Marc-Philippe Daubresse. Le nouveau ministre est appelé à relever de nombreux défis.

Les défis du nouveau ministre (communiqué du CNAJEP)

Le remaniement annoncé au lendemain des élections régionales acte la création d’un ministère de la jeunesse et des solidarités actives confié à Marc-Philippe Daubresse. Le nouveau ministre est appelé à relever de nombreux défis.

Quelle continuité ?

Le portefeuille « Jeunesse » n’a été épargné par aucun des remaniements ministériels survenus depuis 2007. Ces changements répétés créent une incertitude sur la continuité des politiques menées et du dialogue entre l’Etat et ses partenaires.

Le CNAJEP est attaché à prolonger et à approfondir avec le nouveau ministre la concertation engagée depuis plus d’un an dans le cadre du Livre Vert sur les politiques jeunesse. (suite…)