A l’occasion des 120 ans de la liberté associative, l’AFOCAL s’est jointe à la tribune préparée par le Mouvement Associatif parue dans le Monde daté du 1er juillet dernier.

Alors que le projet de loi sur les « séparatismes » revient en dernière lecture au Parlement, nous avons souhaité nous aussi marquer cet anniversaire en rappelant que le service du bien commun n’est pas le monopole des pouvoirs publics.

Conscients de l’urgence qu’il y a à stopper la progression d’idées qui remettent en cause en profondeur notre capacité à vivre ensemble, nous avons à cœur de dire que les associations sont avant tout le ciment de la société, et un lieu privilégié d’engagement au service des autres pour établir ou rétablir du lien.

Dans la mesure où la loi permet déjà de lutter contre « les associations séparatistes », nous appelons plutôt à de nouveaux soutiens en direction des associations qui, comme l’AFOCAL et ses adhérents, œuvrent tous les jours pour développer l’engagement de tous au service d’un monde plus juste et plus solidaire.

Lien vers l’édition numérique : www.lemonde.fr/idees/article/2021/06/30/anniv…